Exit

« Lorsque Pharaon laissa aller le peuple, Dieu ne le conduisit point par le chemin du pays des Philistins, quoique le plus proche; car Dieu dit: Le peuple pourrait se repentir en voyant la guerre, et retourner en Égypte. » (Exode 13:17)

Nous voyons clairement que Dieu a été empêché de réaliser Sa Volonté par les attitudes de faiblesse de ceux qui, même sortant de l’esclavage d’Égypte, malgré cela, N’AVAIENT PAS ÉTÉ DÉLIVRÉS DE LA PENSÉE D’ESCLAVAGE (FAIBLE) ;

« L’Éternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu’ils marchassent jour et nuit. La colonne de nuée ne se retirait point de devant le peuple pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit. » (Exode 13:21-22)

Dieu a donné plusieurs preuves et signes qu’Il serait toujours avec Son peuple, mais Il leur a aussi laissé clair qu’ils ne seraient pas exemptés des luttes et des moments de défi. Le chemin pour la Grandeur de Dieu nous conduira toujours à la GUERRE !

CELUI QUI VEUT GRANDIR NE DOIT PAS CONSIDÉRER CE QU’IL VOIT NI CE QU’IL ENTEND, MAIS UNIQUEMENT CONSIDÉRER LA PAROLE (ORDRE) DE DIEU. DIEU NOUS MONTRE QUE DANS CES MOMENTS, NOUS VERRONS CE QUE NOUS NE VOULONS PAS ET ENTENDRONS CE QUI NE NOUS PLAÎT PAS.

« Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses cavaliers et son armée, les atteignirent campés près de la mer, vers Pi Hahiroth, vis-à-vis de Baal Tsephon. Pharaon approchait. Les enfants d’Israël levèrent les yeux, et voici, les Égyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d’Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l’Éternel. Ils dirent à Moïse: N’y avait-il pas des sépulcres en Égypte, sans qu’il fût besoin de nous mener mourir au désert? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d’Égypte ? N’est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte : Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert? » (Exode 14:9-12)

Nous voyons clairement comment voient ceux qui se rendent aux faiblesses. Même en clamant à Dieu, ils utilisent leur imagination en SE VOYANT vaincus, faibles et détruits à l’intérieur des SÉPULTURES FAITES DANS LE DÉSERT. CES DERNIERS, AU MOMENT DE LA GUERRE ET DU SACRIFICE, CROIENT QU’IL EST MIEUX DE VIVRE DANS LA CONDITION D’ESCLAVE ET D’ACCEPTER L’IMPOSITION DES FORCES DU MAL, QUE DE LUTTER AVEC TOUTES LES ARMES DE FOI ET DE CHANGER LEUR CONDITION.
ILS METTRONT TOUJOURS EN ÉVIDENCE CE QU’ILS VOIENT ET CE QU’ILS ENTENDENT, MAIS ILS NE RÉUSSIRONT PAS À CONSIDÉRER UNIQUEMENT LA PAROLE DE DIEU. À L’INTÉRIEUR DE CES DERNIERS, LA PAROLE DE DIEU EST DÉCOUPÉE.

CEPENDANT, NOUS VOYONS CLAIREMENT COMMENT VOIENT LES VAILLANTS DE LA FOI :

« Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Éternel va vous accorder en ce jour; car les Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. L’Éternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence. » (Exode 14:13-14)

Le Vaillant de la Foi (MOÏSE) a vu Dieu dans son imagination combattant de près dans leur guerre et écrasant pour toujours toute l’armée des égyptiens. Il n’a pas considéré ce qu’il a vu ni ce qu’il a entendu, mais immédiatement et avec toute ses forces il a fait ce que Dieu lui avait ordonné.

« L’Éternel dit à Moïse: Pourquoi ces cris? Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils marchent.
Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la; et les enfants d’Israël entreront au milieu de la mer à sec. » (Exode 14:15-16)

Vinicius Borges

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Go top