Blog Messages

Le 3e plus grand pouvoir de l’être humain : la Foi Sacrificielle

4 de mai 2020

Le 3e plus grand pouvoir de l’être humain : la Foi Sacrificielle

Aimer ceux qui nous aiment c’est facile, et c’est un devoir, et non une caractéristique qui témoigne la foi, car même les non-croyants le font. Mais aimer celui qui nous déteste montre le caractère divin de l’être humain, car cela implique le renoncement, l’opposition à nos sentiments, le sacrifice.

L’amour sacrificiel est extraordinaire, il mérite donc le respect et la récompense Éternelle. Les religieux et les hypocrites ne pourront jamais aimer ainsi, car ce genre d’amour est noble pour ceux qui vivent d’apparences et de théories.

Regardez dans l’Évangile de Luc 6:32 : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. ».

Ce que nous faisons, comme nous l’avons fait et l’offrons, révèle notre genre de foi, qu’elle soit sociale (Religieuse) ou sacrificielle (Vraie). Regardez dans l’Évangile Jean 12:3 : « Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux ; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum. »

La pureté et la quantité de ce nard exprimaient la foi sacrificielle et la vie de Marie dans sa totalité aux Pieds de son Sauveur. Cela signifie qu’en le versant aux pieds de Jésus, elle lui a définitivement donné son rêve et son avenir.

À cette époque, la coutume voulait que les femmes récoltent le Nard pendant leur jeunesse, leur adolescence et leur vie adulte, pour une occasion très spéciale ou d’extrême urgence… Marie gardait ses économies sous forme de parfum, afin de l’utiliser pour son mariage.

Cependant, en son intérieur est né le désir de le remettre en sacrifice au Seigneur, avec l’intention de L’exalter.

Pour cela, elle a su s’humilier, car en oignant et en essuyant les pieds du Sauveur, elle a heurté la culture de l’époque, qui considérait péjoratif qu’une femme libre et honorable puisse toucher les pieds d’un homme. De plus, il n’était pas courant pour une femme juive de laisser tomber ses cheveux en public. Marie, cependant, a enfreint tout le protocole et a exprimé sans paroles son amour et sa dévotion à son Seigneur et Sauveur. En agissant ainsi, elle a silencieusement élu le Seigneur Jésus comme son Époux, comme le dit le Texte : « Car ton Créateur est ton Époux (…) » (Ésaïe 54:5). Extraordinaire !

L’acte de foi sacrifice de Marie était si extraordinaire que l’odeur du parfum se répandit au-delà de ce qu’elle pouvait imaginer. Marie a offert son trésor au Seigneur Jésus, et ses cheveux, ses mains, sa maison et le reste du peuple ont été imprégnés de ce parfum, car le texte biblique dit : « la maison fut remplie… «  Cela nous fait voir que les effets de la foi sacrificielle ne se limitent pas au moment où elle est pratiquée, mais qu’elle se répand à tous ceux qui nous entourent, nous bénit dans le présent et nous permet d’atteindre l’Éternité.
– Dans l’Évangile de Luc 9, le Seigneur Jésus a clairement établi la différence entre la foi sociale et la foi sacrificielle, regardez :

« 23 Puis il dit à tous : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.
24 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.
25 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ? »

Quelle foi assumerez-vous : la foi sociale ou la foi sacrificielle ?

Je vous vois l’Universel ou dans les nuées !

EJF


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.